Chamanisme et Tambours

Les 7 Tambours

Les tambours ont acquis une place importante dans ma vie… et par surprise. La surprise m’est récurrente dans le chamanisme, et j’aime ça. Comme si les esprits s’amusaient à ne pas me montrer ce qui m’attendait avant qu’à mon grand étonnement ce soit déjà ancré dans la matière. Voici donc le récit de mon expérience depuis mon premier tambour acheté en magasin à ma famille d’âme générée de mes mains.

Mon premier tambour donc, acheté à Pick & Boch à Lyon, magasin superbe aux instruments faisant voyager d’une contrée à l’autre, d’une philosophie à l’autre, d’un continent à l’autre…

Ce premier tambour en peau de chèvre n’a jamais eu de nom, mais il a accompagné tant de mes découvertes, de mes émotions, de mes changements… pendant près de trois ans. Jusqu’au jour où, en revenant tard d’un week-end chamanique hivernal, j’oublie mon cher tambour dehors dans la rue contre ma voiture. Une nuit froide et humide, qui eut raison de son timbre si franc et porteur.

Détendu, il ne sonnait plus. J’ai espéré des mois en vain qu’il se retende, jusqu’au moment où il fallait me résoudre à acquérir un nouveau tambour. Cette fois, je souhaitais l’assembler moi-même, alors je me suis inscrit à un stage de fabrication de tambours.

Dès l’inscription actée, mon tambour se mit à se retendre de lui-même, et peu à peu, après des mois de silence, il chantait de nouveau.

Souriant à l’idée que ce tambour attendait que je m’inscrive avant de me revenir, je participai au stage de fabrication en novembre 2021. Ce stage ouvrit les portes d’une autre histoire qui mériterait une page entière, mais je me concentre ici sur les tambours, alors la conclusion de ce stage fut l’étincelle qui me donna une irrépressible envie de fabriquer mes propres tambours.

Bois après bois, essai après essai, il me fallut près d’un an et demi pour voir ma famille des 7 tambours enfin réunie. Je me rappelle cette sensation de les voir tous accrochés au mur, et de me sentir entouré d’une famille spirituelle. D’autant plus qu’entre l’envie et la réalisation, le chemin fut long et tortueux. Surprises, déceptions, découragement, nouvel élan, confiance, joie… ils me firent passer par tant d’états, et accompagnent aujourd’hui encore mon cheminement personnel.

A un moment charnière de ma vie, au cours d’un stage chamanique de recouvrement d’âme, tous les tambours qu’avec bonheur je considérais terminés se détendirent, y compris ceux que j’avais laissé chez moi. C’était en automne. Le printemps suivant, où ma vie continuait sa mutation, je repris mes tambours et parvins enfin à les voir tous tendus, ensemble, pour la première fois.

Ces jours bénis de printemps résonnent avec la création de ce site et l’élan de commencer mes formations chamaniques. Les voilà prêts à m’accompagner, et est-ce mon envie ou la leur qui dessine en mon esprit l’enthousiasme et l’intérêt de les voir entre vos mains ? La rencontre de votre âme et de leur esprit… Car ils ont été réalisés dans ce but : accompagner l’enseignement chamanique que je souhaite partager.

Les voici donc, mes chers tambours, dont le mot contient, et dans l’ordre, toutes les lettres du mot amour.

Suite à venir…